Votre veille sur différents sites et plateformes web a payée et vous avez maintenant identifié une offre qui correspond à vos qualifications et vos besoins. Désormais commence une autre étape : il s’agit de convaincre le recruteur que vous êtes le candidat dont il a besoin, par écran interposé.

 

L’annonce accompagnée d’un Numéro de Téléphone

 

Parfois l’annonce est accompagnée d’un numéro de téléphone. Dans ce cas, vous pouvez appeler directement, après avoir bien sur préparé votre discours et pourquoi pas quelques notes aide-mémoire.
Parler directement au recruteur peut être intimidant, mais il appréciera ce contact direct avec vous. De plus, vous serez rapidement fixé. Dès la fin de la conversation, vous savez s’il est intéressé (et vous a proposé un rendez-vous, ou vous a demandé de lui envoyer des éléments supplémentaires, comme un cv, une lettre de motivation ou de recommandation) ou non.
Ce cas de figure est plutôt réservé à des postes spécialisés. En effet, sur des postes plus généraux, qui plus est dans de grandes villes, le nombre de réponses est très important. Le recruteur, pour des questions de temps et d’organisation préfère donc faire son choix à partir des candidatures reçues par mail.

 

L’Espace Candidat

 

Les grosses structures, comme Pôle Emploi et les grandes entreprises ont souvent un espace candidat sur lequel vous êtes redirigé depuis l’annonce. Il s’agit d’une interface sur leur site ou votre champ d’action est limité. Bien souvent, vous ne pouvez remplir que quelques champs avec des informations personnelles basiques et vous avez la possibilité d’enregistrer un CV.
Soignez chaque détail ; vous avez peu de manière de vous démarquez en si peu d’informations. Ces grosses structures ont de nombreux process, et filtrent sur des critères qui ne concernent pas directement vos capacités, encore une fois dans un souci d’organisation.
Ce type d’espace candidat présente cependant un grand avantage : lors de votre première candidature, vous créez un profil dans la base de données de cette entreprise. Les besoins en recrutement de ces structures sont récurrents. Donc même si vous n’êtes pas contacté pour l’offre à laquelle vous avez postulé, vous restez dans le vivier de candidat à la disposition de l’entreprise pour des offres ultérieures.

 

Répondre sur une Adresse Mail

 

Le cas le plus courant, l’annonce est accompagnée d’une simple adresse mail. Ici aussi, vous n’avez que l’écrit pour « vous vendre », mais la forme de la réponse est plus libre. Ce que le recruteur attend est généralement indiqué dans l’annonce : « envoyer CV à telle adresse« , ou plus rarement « envoyez CV et lettre de motivation à telle adresse« .
En effet, on demande aujourd’hui moins de lettre de motivation qu’auparavant. C’est un gain de temps pour vous et le recruteur. Malgré tout, ce type de lettre permet de mettre l’accent sur certaines de vos compétences et motivations difficile à faire ressortir d’un CV. Si cela n’est pas précisé, vous pouvez bien sûr en rajouter une, en gardant à l’esprit que cela peut être à double tranchant : soit votre lettre est parfaite, et c’est un bon point pour vous vis-à-vis du recruteur, soit elle contient des erreurs ou imperfections, et cela vous est préjudiciable. Donc ne joignez à votre candidature qu’une lettre de motivation dont vous êtes pleinement satisfait.
Si l’on vous demande une lettre de motivation, respectez bien les règles de rédaction et de mise en forme. Nous reviendrons sur la lettre de motivation ultérieurement. Pensez surtout à ne pas faire de fautes d’orthographe (se relire au moins trois fois).
Si l’on ne vous demande qu’un CV, soignez celui-ci : il doit être propre et à jour. Envoyez toujours un CV « bloqué », c’est-à-dire en pdf ou format équivalent ; pensez que c’est l’équivalent de la version papier que vous en envoyez, pas une version de travail collaborative modifiable. Nous traiterons également le CV dans un article.
Bien entendu, vous ne pouvez pas envoyer votre CV seul, il faut l’accompagner d’un petit message dans le corps du mail. Le CV sera bien entendu en pièce jointe. Si le message est souvent sous-estimé, c’est à tort. Ce court message peut vous faire sortir du lot. Il est moins normé qu’une lettre de motivation, et plus court.
Vous devez bien sur respecter les formules de politesse. A ce titre, essayez de trouver le prénom du recruteur, savoir si c’est une femme ou un homme. Commencez par « Madame, Monsieur » est très vague, et appelez une recruteuse « Monsieur » ne met pas toutes les chances de votre côté. Restez dans des formulations simples et impersonnelles, en un mot professionnelles pour les expressions types à utiliser.
Remerciez le recruteur de l’attention qu’il va apporter à votre candidature, et choisissez des mots et formulations positives. Ecrivez dans un français soutenu mais aussi en utilisant des termes et tournures de phrases avec lesquels vous êtes à l’aise. Evitez les copier-coller à chaque annonce, et préférez rédiger un message un peu personnalisé à chaque fois.
Outre les formules de politesse, faites une ouverture à la fin du message, ouvrant sur la suite de votre candidature. Mentionnez que vous vous tenez à la disposition du recruteur pour un entretien, que vous seriez très heureux de le rencontrer, etc. Précisez qu’un entretien permettrai d’exposer plus amplement vos compétences et votre motivation.

 

Le Mot de la Fin

 

Votre mail est parti ; vous avez fait le maximum pour attirer l’attention du recruteur. Maintenant la balle est dans son camp. Réfléchissez à ce que vous direz s’il vous appelle, pensez aux grandes lignes d’un éventuel entretien, et surtout, restez motivé !

Laisser un Commentaire